FASTER THAN LIGHT


Disponible sur : PC MAC

Genre : Gestion

Classification : PEGI 3

1 Avis ( 1 0 )

Ajouter aux favoris ? Inscrivez-vous ou Connectez-vous
 

CE QU'ILS PENSENT DE FASTER THAN LIGHT

3/5
"EMOTIONS ALÉATOIRES" [Testé sur PC]

posté par Acétate le 06/09/2016

Faster Than Light (FTL de son petit nom) vous donne les commandes d'un vaisseau spatial de la Fédération transportant un message crucial, qui pourrait changer l'issue de la guerre qu'elle mène actuellement contre les rebelles. A vous de le livrer à bon port, en traversant l'espace qui est loin d'être vide : pluies d'astéroïdes, éruptions solaires, vaisseaux plus ou moins hostiles, tempête de plasma et bien d'autres seront au rendez-vous. FTL peut être assimilé à un simulateur de vaisseau spatial futuriste. Améliorez votre vaisseau, gérez vos ressources pour arriver à bon port, affrontez les embûches. Les amateurs (mais pas forcément spécialistes) de space-opera ou tout genre assimilé pourront s'étonner de s'exclamer (pas toujours à petite voix) : "toute l'énergie dans les moteurs !", "dépressurisation des pièces !" ou "des intrus à bord !". Les autres, en plus de découvrir cet univers, pourront également apprécier le côté stratégique du jeu. En effet lors des combats, FTL mobilisera plus vos méninges que vos réflexes, même s'ils peuvent se révéler nerveux par moments. FTL est un rogue-like : chaque partie, lieu visité, évènements et ressources gagnées sont générés aléatoirement et aucune partie n'est semblable... Enfin presque. Vous retrouverez toujours une difficulté exigeante, même en mode facile (pour être honnête, je n'ai jamais osé passer aux niveaux supérieurs), qui est essentiellement dûe au drop aléatoire des ressources, ce que certains regretteront. Il est vrai qu'il n'y a qu'une ou deux stratégies gagnantes et ne pas pouvoir les mettre en œuvre à cause d'un manque de ressources ou d'arme amène à une défaite quasi certaine dans les derniers niveaux. On pourra également regretter une scénarisation pas assez poussée. Néanmoins, si vous accrochez, vous aurez à coup sûr le syndrome "allez, une dernière partie. C'était quand la première déjà ?"



"Les avis sur ces jeux peuvent vous intéresser."